Jannik Sinner : Brillant sur les courts et au poignet avec sa Rolex Submariner

0

En plus de son incroyable performance à l’Open d’Australie face a medvedev, Jannik Sinner a attiré l’attention pour un autre détail remarquable : la montre Rolex Submariner Date 41 mm, modèle Réf. 116610LN, ornant son poignet.

Une montre de luxe pour un champion de tennis

En tant qu’ambassadeur de la prestigieuse marque Rolex, Sinner a su mettre en avant l’élégance et la sophistication de ce classique horloger. Avec son boîtier et bracelet en acier, son cadran noir, sa lunette en céramique noire, et son mouvement Perpetual mécanique à remontage automatique, ce modèle est une véritable pièce de collection.

Dotée d’une réserve de marche de 70 heures, cette montre est non seulement un bijou de technologie mais aussi un accessoire de choix pour les plongeurs, grâce à ses index imposants assurant une lisibilité parfaite sous l’eau. Vendue autour de 10 000 euros, cette montre, lancée en 1953, reste intemporelle et continue de séduire les collectionneurs dans le monde entier.

L’ascension fulgurante de Jannik Sinner

L’Italie célèbre l’émergence d’une nouvelle icône du sport, Jannik Sinner, le premier joueur italien à remporter un tournoi du Grand Chelem depuis 1976. Sa victoire à l’Open d’Australie ne se contente pas de briller dans le monde du tennis ; elle marque profondément le sport italien dans son ensemble. Surnommé le « ragazzo d’oro » (garçon en or) en Italie, Sinner représente un renouveau et une source d’inspiration nationale.

Un phénomène salué par la presse italienne

La presse transalpine s’est emparée de cet exploit historique avec un enthousiasme débordant. La Gazzetta dello Sport, le principal quotidien sportif italien, lui a dédié dix-neuf pages, le proclamant « roi du tennis » et « patron du sport italien ». Les qualités de Sinner telles que la fraîcheur, la force, la classe et le charisme sont célébrées, le plaçant dans la lignée des grands sportifs italiens comme Alberto Tomba, Marco Pantani et Valentino Rossi.

« Sinnerlandia » : un rêve devenu réalité

Le parcours atypique de Sinner, depuis les pistes de ski du Haut-Adige jusqu’au sommet du tennis mondial, fascine la presse généraliste et sportive. Le Corriere della Serra a même forgé le terme « Sinnerlandia », défini comme un lieu où tous les rêves sont possibles, en particulier ceux touchés par la « baguette magique » de Sinner. Cette métaphore illustre parfaitement l’influence et l’inspiration que le jeune joueur apporte au sport italien.

Un exemple pour l’Italie et le monde

La Stampa voit en Sinner « l’homme des rêves », un exemple de patience et de courage, symbolisant la capacité à construire de grands résultats et à savoir attendre le moment opportun. Son sacre est perçu comme un enseignement pour toute l’Italie, montrant que la perception que l’on peut avoir de soi-même peut être transcendée par des réussites exceptionnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.