Portée par Nathalie Portman, la robe Junon de Dior illumine le Festival de Cannes

1

Organisé du 16 au 27 mai 2023, le Festival de Cannes a enregistré la participation de plusieurs personnalités de renommée mondiale. Comme à l’accoutumée, les stars invitées ont tout mis en œuvre pour briller par leurs tenues vestimentaires. L’actrice Nathalie Portman en a même profité pour mettre en avant l’une des robes de bal légendaires de la marque Dior. Plus connue sous le nom de « robe Junon », cette pièce unique s’est démarquée par son élégance et sa beauté. Entre savoir-faire et notoriété, zoom sur les secrets de sa conception.

Une robe pleine d’originalité

En 1947, la maison Dior a bouleversé les standards de la mode française. Elle enregistre notamment un succès sensationnel avec sa première collection. Elle marque alors la naissance officielle du « New-Look ». Elle lance en 1949 une série de robes de bal. Dénommée « Milieu du Siècle », cette collection a été accueillie avec beaucoup d’engouement. Son plus grand joyau était la merveilleuse robe strapless Junon

Caractérisée par une certaine vivacité, cette robe rappelle la splendeur de la divinité romaine Junon. C’est un modèle jupe mousseuse constituée de plusieurs pétales vert bleu. Elle se décline sur diverses nuances de tulles brodées par la célèbre maison Rébé Bégué. Son charme unique fait d’elle l’une des créations emblématiques de la marque française. C’est notamment pour cette raison que sa version originale est exposée au cœur du Metropolitan Museum of Art situé à New York.

Une création qui traverse les générations

Après son lancement sur le marché, la robe Junon s’est très vite hissée au rang des chefs-d’œuvre de la mode française. Subjugués par son authenticité, plusieurs créateurs ont voulu recréer sa structure au fil des années. Ainsi, l’ancien directeur artistique de Dior, John Galliano l’a remise sur le devant de la scène en 2010. Il lui confère alors un nœud orné de cristaux et des courbes plus extravagantes. En 2017, ce modèle est détrôné par la reproduction de Maria Grazia Chiuri.

Maria Grazia opte pour des nuances pastel et des tulles plissés. Toutefois, elle respecte l’essence profonde de la robe Junon. Près de 5 ans plus tard, elle reprend à nouveau les courbes du modèle en 2023. Cette nouvelle version est le symbole d’un travail acharné. Elle a nécessité plus de 1 550 heures de couture, 4 400 heures de broderie et 2 centaines de mètres de tulle. Portée par Nathalie Portman, elle a été aperçue au Festival de Cannes.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.